Vous êtes ici

Back to top

Lectures-performances dans le Bas-Rhin : programme du spectacle

Lecture Paix sur le Rhin à Truchtersheim Musée EsKapade 30 oct 2018
Un aperçu du corpus de textes mis en voix par la compagnie le Talon Rouge.

Et en guise de "mise en bouche", l'enregistrement de quelques-uns d'entre eux (format mp3).

ACTE 1.
La guerre est-elle enfin finie ? Arrivée des troupes françaises en Alsace et retrait des troupes allemandes

  • Les troupes austro-hongroises se retirent : récit de l’instituteur de Minversheim, oct. 1918, français, SCHK_292_01.
  • Les jours fous de novembre 1918 : journal d’Alfred Ungerer, nov.1918, allemand, 193 J 5.
  • Bellum finitum est ! Chronique d’école de Puberg, 10 novembre 1918, allemand, SCHK_381_01.
  • Le jour de gloire est arrivé : chronique d’école de Huttendorf, nov. 1918 – jan. 1919, allemand, SCHK_215_01.
  • Les troupes françaises font leur entrée dans les village de Bischwiller, Friedolsheim  et Offenheim : chroniques d’écoles, allemand et français, SCHK_046_01, 8 E 144/3, 8 E 485/5.
  • Muss i denn, muss i denn zum Städtele hinaus ? Faut-il donc que je quitte la petite ville ? Journal de Charles Spindler, 17 nov. 1918 et 26 jan. 1919, français, partiellement publié.

Chant Muss I denn…


ACTE 2.
Le lent retour des soldats dans leurs foyers

  • Auguste Dubois, fait prisonnier par les Américains, arrive à Gresswiller le 17 décembre 1918 : journal inédit de Charles Spindler, français.
  • Charles Wolff, fait prisonnier à Lodz en novembre 1914, ne rentre chez les siens qu’au mois d’octobre 1924, français, 121 AL 363.

Chant La butte rouge, 1er et 3e couplets


ACTE 3.
Après la guerre, il faut recomposer une communauténationale d’où seraient exclus les Allemands immigrés depuis 1870 et les Alsaciens accusés de germanophilie

  • Alfred Ungerer consigne les expulsions violentes des « vieux allemands » : journal, entrées des 28.11, 30.11 et 01.12.18, allemand, 193 J 5
  • Face au pont de Kehl, une foule de Strasbourgeois « s’amuse à huer et à siffler, voire même à menacer et à battre, les Allemands qui, de gré ou de force, quittent Strasbourg » : journal d’Anselme Laugel, déc. 1918, français, 100 J 575.
  • Exactions militaires lors des expulsions : requête de M. Leydorff via la Commission interalliée d’armistice, 24 mai 1919, français, 121 AL 77.
  • « En fait d’Allemands, il ne restera plus que la classe ouvrière et la racaille » : journal inédit de Charles Spindler, entrée du 28 mars 1919, français.
  • Anna Cassel, veuve, prie le Commissaire général de la République de bien vouloir lui faire délivrer une carte A à la place de la carte D qui lui a été remise, lettre du 14 mai 1919, français, 286 D 175.
  • Réponses de l’administration à la requête d’Anna Cassel, français, 286 D 175.
  • Le ménage Arbogast est présenté à la Commission d’examen des étrangers, 24 juillet 1919, français, 121 AL 912. http://1918-1925-lesalsaciens.fr/file/1-12mp3
  • Le couple Arbogast est à expulser : décision administrative, juillet 1924, français, 121 AL 912.

 


ACTE 4.
Redessiner une communauté nationale, quel casse-tête, parfois !

  • August Gundlach présente à la Commission spéciale d’examen des étrangers les raisons qui pourraient lui permettre de demeurer en Alsace-Lorraine, voire d’être naturalisé, 11 octobre 1919, français, 121 AL 911. http://1918-1925-lesalsaciens.fr/file/1-13mp3
  • Jeanne Gessner demande à Monsieur le commissaire du Gouvernement auprès du tribunal de pouvoir dégeler une partie de ses avoirs déposés à la Caisse d’Epargne de Strasbourg, séquestrée, 23 novembre 1919, français, 181 AL 1.
  • « Pour des raisons évidentes de nationalité… », Georges Ertzinger demande à sa future belle-sœur, allemande, de bien vouloir rompre ses fiançailles, 3 mai 1919, allemand, 224 J.

ACTE 5.
Franciser les esprits

  • «  Mes chers lecteurs veuillent bien m’excuser s’ils trouveraient du mauvais sens et mêmes des fautes d’orthographe » : chronique scolaire de Mutzig, 17 nov. 1918, fr., 8 E 313/3.
  • Madame et Monsieur Boudandin, originaires de l’Aisne, sont nommés institutrice et instituteur à Mutzig : chronique d’école, 1er mars 1919, français, 8 E 313/3.
  • Où l’on voit des hommes la tête chauve sur les bancs d’écoliers pour apprendre la langue française : chronique d’école de
  • Brumath, hiver 1919, français, SCHK_067_02.
  • Rapport sur la question de la langue en Alsace-Lorraine, 1919, français, 121 AL 1059.
  • Arrêté du maire de Brumath relatif au changement de dénomination de certaines rues, 21 janvier 1920, fr., 69 AL 81.
  • Délibération du Conseil municipal de Sainte-Marie-aux-Mines relative au changement de dénomination de certaines rues, 1919, allemand et français, 69 AL 81.
  • Quelle langue choisir pour les réclames des Mag Mod ? : journal inédit de Charles Spindler, 1er mars 1919, français.
  • Faut-il tolérer le théâtre en allemand ? Jacques Peirotes au préfet du Bas-Rhin, 20/10/1924, français, 286 D 46.
  • Article du journal die freie Presse 11/04/1924, français, 121 AL 856. 

Chant : Heure exquise / Lippen Schweigen

 


FINAL